• Valentine Durand

Cannes’ stories 3 : Odette, vedette, 1927

“Soixante trois ans ! Soixante trois ans que j’habite ici, alors ma foi, j’en ai vu passer des vedettes. J’ai vu passer

Romy, Alain. Les amoureux ! Qu’est ce qu’elle était belle, cette femme. Mais triste. Toutes les plus belles partent avant cinquante ans. C’est parce que son fils s’est planté, ça lui a mis un coup. Dommage. Et puis elle parlait très bien le français, pour une allemande. Un léger accent. Catherine Deneuve aussi, mais Catherine Deneuve, je l’aime comme ci comme ça. Je préférais Marie-France Pisier, mais la pauvre, elle est tombée dans sa piscine ! C’est triste quand même, tomber dans sa piscine...Les actrices aujourd’hui, elles passent, elles viennent. Mais si y en a une que j’aimerais bien voir, c’est Jodie Fostère. Oh ça oui, c’est une bonne actrice. Malgré qu’elle aime les femmes. Chacun fait ce qu’il veut. Vous voyez, Jeanne Moreau, bon, elle est vieille, elle a fait son temps. Il faut savoir le reconnaître. Une que j’aime bien aussi, c’est Leïla Bekhti. Une algérienne. Je l’ai vue dans un film avec Fred Testot. Celui qui jouait “SVP”. N’importe quoi, qu’est ce que je dis : “SAV”. Odette, tu perds la tête. Ça rime. Ce festival, c’est vraiment quelque chose... Impossible de prendre un bus ! Moi, je ne vais pas voir les films, ça me ferait rentrer trop tard. Oh, je pourrais y aller dans l’après-midi, mais avec mes yeux qui pleurent et mon dos qui me fait mal, je préfère aller au Casino. Je n’ai pas beaucoup de sous, mais je papote et je bois des piscines (du champagne avec beaucoup de glaçons). J’ai vendu mon appartement en viager, alors... Vous connaissez pas l’usine Ruby, vous ? On fabriquait des pansements pour les soldats, pendant la guerre. J’avais treize ans et demi. J’ai une amie qui a épousé un gars du cinéma. Elle travaillait avec moi à l’usine Ruby dans le temps, puis elle est montée. Puis moi je suis restée la.”

Posts récents

Voir tout

France – So what if Truman chose his life?

France de Meurs self-imposes a Truman-show lifestyle that both wrecks and keeps her alive – a take What if your smile was too beautiful not to be seen by the world? What if your presence, your utter b